Nature Sciences Santé Magazine #30 : Edito

À l’entrée de l’hiver, et d’autant plus avec la présence toujours active de l’épidémie, il faut se préoccuper de la vigueur de notre système immunitaire.

Pour cela, nous le savons tous, la première étape est de nous assurer d’un apport suffisant en nutriments essentiels parmi lesquels le sélénium a une place importante. Dans ce numéro, nous rappelons le rôle non négligeable qu’il semble jouer dans la prévalence de maladies virales comme pour l’efficacité de certains vaccins. Et puis, tout comme les vitamines A, B6, B9, B12, C et D et les minéraux zinc, cuivre et fer, il bénéficie de l’allégation de santé « Contribue au fonctionnement normal du système immunitaire »

Le sommeil influe aussi sur notre système immunitaire et un manque chronique l’affaiblit. En cette période de stress et d’anxiété, il n’est pas toujours facile de bien dormir. Dans ce numéro également, nous traitons des plantes qui, en agissant sur le stress et/ou l’anxiété, favorisent un sommeil récupérateur.

Et pour approfondir vos connaissances, si besoin est, sur les moyens de renforcer son immunité, j’aimerais vous conseiller deux livres. Arrêtons de saboter notre immunité, de Thierry Souccar, publié chez Thierry Souccar éditions. Défendez-vous contre les infections, taillez-vous une immunité sur mesure, de Bruno Mairet, aux éditions Solar.

Brigitte Karleskind

Un magazine sur abonnement payant
(8 numéros par an)

Le #30 est disponible

Au sommaire du numéro 30 du magazine Nature Sciences Santé

Intéressé-e?
Abonnez-vous!
Achetez le #30 : version papier | version pdf

Notre magazine est disponible à l’abonnement ou à l’unité, en version papier ou électronique (pdf)

  • L’ail,

    De l’usage traditionnel à la recherche scientifique
    Près de 2 000 publications scientifiques portent sur les effets de l’ail et de ses dérivés sur la santé. Elles se sont plus particulièrement intéressées à son action sur le risque cardiovasculaire et à ses propriétés anti-inflammatoires.

  • Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

    Le syndrome des ovaires polykystiques est le trouble endocrinien le plus fréquent et la première cause d’infertilité chez la femme. Des micronutriments, des plantes et extraits de plantes, en s’attaquant au stress oxydant et à l’état inflammatoire impliqués dans la maladie, peuvent avoir, dans certains cas, des effets bénéfiques.

  • Questions au Dr Bérengère Arnal, gynécologue obstétricienne
    Pour le Dr Arnal, le syndrome des ovaires polykystiques est l’une des maladies les plus difficiles à traiter avec les médecines naturelles. Il existe cependant quelques pistes qu’elle nous dévoile. 
  • Sélénium & système immunitaire
    Des déficiences en sélénium peuvent affecter l’efficacité du système immunitaire et augmenter la vulnérabilité aux infections et probablement au cancer. 
  • Stress, anxiété et sommeil, un trio impossible
    Stress, anxiété et dépression sont les premières causes d’insomnie ou d’un sommeil insuffisamment réparateur. Des plantes et extraits de plantes, qui agissent à la fois sur les composantes de la réponse au stress et sur l’anxiété, peuvent favoriser le retour d’un sommeil de qualité.
 

Sommaires des numéros précédents: EN COURS DE RETRUSCTURATION, en vous remerciant de votre compréhension.

Les news

Régime méditerranéen et forme physique

Le suivi d’un régime méditerranéen est associé à la forme physique et cardiorespiratoire. La forme physique est fortement reliée à une diminution de la mortalité cardiovasculaire ainsi qu’au risque de développer des maladies cardiovasculaires. Récemment, des études ont confirmé que, chez des adultes, un niveau plus élevé… Read More

En savoir plus

En exclusivité: Akkermansia, gardienne de la barrière intestinale

En savoir plus

Iode et alimentation

En savoir plus

Recherche A à Z

Saisissez le terme ou cliqué sur la première lettre du terme recherché dans le glossaire.